Jérôme Dauba : « Une qualification en Ligue des Champions ? On n’est pas encore préparé à ça »

Jerome Dauba

Jérôme Dauba, pour l’émission partenaire de Girondins4Ever sur ARL FM, Top Girondins, s’est exprimé sur les objectifs des féminines du FCGB cette saison.

« L’objectif reste toujours le même, même si on se prête au jeu. L’objectif affiché par la direction est d’être dans la partie haute du classement et pouvoir être dans le top 6. En étant dans le top 6, ça veut dire qu’on s’installe durablement dans ce championnat de D1 car plus les années passent et plus les équipes se professionnalisent. Il y a de plus en plus de très bonnes équipes. Ça devient difficile dans ce championnat. On l’a vu l’an dernier avec l’Olympique de Marseille qui est descendu, Montpellier ne fait pas spécialement un bon début de saison et Metz qui est une bonne équipe est en difficulté en ce moment. Il faut rester assez humble et dire qu’on vise le Top 6 puis après en fonction de comment ça se passe avec les joueuses et le staff, à nous d’avoir un peu plus d’ambitions. Aujourd’hui, on est 3ème… Nous ce qu’on veut c’est être dans le Top 6. Ça peut être 6ème, 5ème, 4ème, 3ème. Ça va dépendre des résultats. Ça va dépendre des aléas de la saison, de comment les matches se déroulent. Mais bon, nous ce qu’on veut c’est être dans ce Top 6. Habituellement dans le foot féminin, il y a le Top 4 qui est historique avec Lyon, PSG, Montpellier et Paris FC qui est anciennement Juvisy. C’est un Top 4 historique. Nous ce qu’on veut, c’est être dans le haut du classement de ce second championnat. On se rend compte qu’on n’est pas loin de ce que fait le Paris FC et pas loin de ce que fait Montpellier. Peut-être que cette saison, c’est notre saison. On se donne des ambitions mais ça reste tellement aléatoire. Une chose est sûre, on veut être dans le Top 6 ».

 

Du fait qu’il n’y ait que deux places pour une qualification européenne, ce sera difficile selon le coach d’y arriver, d’autant que le groupe – encore jeune en première division – n’est certainement pas prêt pour ça.

« Sincèrement ça va être très compliqué parce qu’il n’y a que les deux premières places qui sont qualificatives pour la Ligue des Champions, il n’y a pas d’Europa Ligue. Aujourd’hui, les instances se battent pour qu’il y ait une troisième place qualificative en Ligue des Champions. On se rend compte au fur et à mesure des saisons que l’équipe qui termine deuxième, c’est toujours à minima un quart de finale. Aujourd’hui, le deuxième quel qu’il soit, Montpellier ou Paris, c’est vraiment à minima un quart de finale. Les instances se battent pour que cette troisième place soit qualificative. Maintenant, on restant relativement sérieux, on n’a pas le budget de Lyon, du PSG, de Montpellier, donc au jour d’aujourd’hui c’est compliqué d’aller chercher une qualification en Ligue des Champions. On n’est pas encore préparé à ça ».

ARL FM

Emission Top Girondins

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des