Alain Anziani : « Entre la disparition programmée des Girondins et une crainte à 5-10 ans, je préfère évidemment la deuxième version »

bandicam 2018-10-12 11-25-23-023

 

Pour Alain Anziani, pour la pérennité des Girondins de Bordeaux, il fallait accepter cette cession à GACP. Comme Alain Juppé, le Maire de Mérignac explique qu’M6 aurait, dans tous les cas, quitté le club… « Je suis plutôt un amateur de football. Donc je voudrais que les Girondins soient pérennisés. Mais là, le débat est assez simple. Si on dit non on a M6 qui va dire qu’ils ont mis quatre ans à trouver un repreneur et qu’on ne le veut pas, ils vont nous envoyer paître. Il y aura un désengagement, peut-être pas immédiatement, mais progressivement, et à la fin ce seront des Girondins qui seront fragilisés et peut-être même qui disparaîtront. De l’autre côté, on a quelqu’un qui nous dit qu’il nous garantit d’être là pendant cinq, peut-être dix ans. Entre la disparition programmée des Girondins et une crainte à cinq ou dix ans, je préfère évidemment la deuxième version ».

Bordeaux Métropole

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des