André Pénalva : « Un début de championnat médiocre, c’est un groupe un peu lisse »

André Penalva

André Pénalva a fait le bilan du début de saison de son groupe, les U17 N. Un début de saison qui aurait pu être bien plus réussi. « On a fait un début de championnat médiocre, on a pris beaucoup de buts. On en a marqués beaucoup sur les deux premiers matches mais on sentait qu’il y avait une fragilité et un manque de structuration dans le jeu, et également de caractère […] C’est un groupe discipliné, appliqué, toujours à l’heure, bien dans les entrainements. Ce sont les élèves dont rêvent tous les professeurs. Mais ils sont un peu lisses, ils ont besoin de se faire bousculer, de mettre plus d’agressivité, de virilité. C’est un groupe un peu lisse, ils ont besoin d’être des hommes actifs […] Ils ont 15-16 ans. Chez les ados, ça peut aller très vite, comme ne pas s’enclencher ou s’enclencher plus tard, on ne sait pas. Ce qui compte c’est de les bousculer pour qu’ils arrivent à passer un cap […] Il faut qu’ils vivent les choses, et ils en ont vécues en prenant des raclées. Quand on perd on apprend. Je dois vite réagir, individuellement, collectivement […] C’est comme une petite armée qui fait le défilé sur les Champs Elysées, et ensuite quand il faut aller à la guerre, c’est autre chose… ».

Comme toutes les équipes, il y a des objectifs qui sont fixés en fin de saison. L’entraineur des U17N a plusieurs objectifs en tête. « Les phases finales, c’est un objectif chaque saison, et c’est logique quand on est un club comme Bordeaux. On a une valeur au niveau de la formation donc chaque année on met cet objectif en place. Là, plus ça avance, plus on perd de points, moins on a de chances d’y aller. Mais l‘objectif principal est toujours de former des joueurs qui soient performants, ils vont devenir adultes. L’objectif court est d’être opérationnel pour jouer en U19, donc c’est un jeu beaucoup plus viril, adulte ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des