Christophe Lepetit : « Cette inquiétude se justifierait uniquement en cas de crise forte au sein des Girondins »

Joseph DaGrosa

Screen Yahoo

Christophe Lepetit, professeur au Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges, a répondu à la question de France Bleu Gironde sur les inquiétudes quant au fait que les fonds d’investissement s’endettent après d’autres, dans le rachat des Girondins de Bordeaux.

« C’est inquiétant sans l’être. Ce qui serait inquiétant, c’est qu’à un moment ou à un autre, le club se retrouve dans une situation économique délicate et que son actionnaire ne soit pas en mesure de soutenir le club, comme M6 l’a fait pendant toutes les années de son actionnariat. Cette inquiétude se justifierait uniquement en cas de crise forte au sein des Girondins de Bordeaux. Si ce scénario me parait probable ? Non, on ne peut pas dire aujourd’hui que le club va se retrouver dans cette situation-là. Je pense justement que l’action de Bordeaux Métropole, même si elle est centrée sur la question de la garantie apportée au stade, vise aussi se prémunir contre un éventuel dérapage. Maintenant il y a tout un ensemble de signaux qui sont plutôt au vert. L’augmentation des droits télé à l’horizon 2020, l’économie du football qui se porte bien et qui est plutôt en croissance… Cela ne fait pas craindre, aujourd’hui, un scénario catastrophe de Bordeaux à moyenne échéance ».

France Bleu Gironde

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des