10 M€ de pertes pour Vinci et Fayat sur les 3 premières années d’exploitation et un avenir qui ne tend pas à l’optimisme

Matmut Atlantique Stade

Les groupes de Vinci et Fayat ont enregistré 10 M€ de pertes sur les trois premières années d’exploitation du Stade Matmut Atlantique soit des pertes qui sont 3 fois supérieures à celles qui étaient prévues au départ. Ils ont même dû injecter chacun 750000€ pour éviter que la trésorerie ne soit dans le rouge. Il faut dire que le manque d’affluence n’aide pas à ne pas avoir de pertes à l’exploitation car pour les matches des girondins lors de la saison passée, une moyenne d’environ 23000 personnes a été comptabilisée sur les 42000 places que compte l’enceinte. Il était prévu dans le business plan des recettes sur les concerts organisés au Matmut mais ceux organisés en 2017 n’ont pas été à la hauteur en terme de recettes que ce qui était escompté. Pire encore, ils ont été la conséquence  du changement de la pelouse qui n’avait pas été forcément prévue dans les dépenses. Autre facteur de perte financière pour Vinci et Fayat, le naming qui a été tablé à 4,5 M€ annuel au départ mais qui a été remporté par le groupe d’assurance Matmut pour 1,9 M€. Enfin, le rachat des Girondins vient encore plus mettre de l’incertitude sur l’avenir du business plan concernant le stade. On pourrait penser que si la situation ne s’améliore pas dans les prochaines années et que le déficit continue à se creuser, SBA pourrait revoir son implication dans la gestion du Stade Matmut Atlantique. 

 

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des