Benoit Costil reconnait que les « 3K » peuvent faire mal, mais n’oublie pas les autres « armes »

FBL-FRA-LIGUE1-BORDEAUX-NANTES

Photo AFP – Nicolas TUCAT

La presse, en zone-mixte après Bordeaux-Nantes, a mis en avant les « 3K » (Kamano, Kalu, Karamoh) auprès de Benoit Costil. Le capitaine des Girondins a insisté sur le fait qu’il n’y avait pas qu’eux à ce postes-là.

« On sait qu’ils peuvent faire mal à l’adversaire. Ce que je me dis, c’est que vous en avez oublié… Il y a des mecs comme Zaydou Youssouf qui joue un peu moins en ce moment, mais qui peut faire des choses top. Des mecs comme Nicolas De Préville, avant de venir à Bordeaux, il ne faut pas oublier qu’il met 14 buts et que c’est un excellent joueur. Aujourd’hui, en Coupe d’Europe il n’est pas dans le groupe, contre Nantes il ne rentre pas. Il y a des armes. Moi, ce que j’espère c’est qu’il y ait un maximum de matches pour que tout le monde puisse avoir sa chance. Il y a un groupe de qualité. C’est l’avantage de jouer l’Europe, c’est que cela permet au groupe de vivre. C’est quand même plus facile pour certains joueurs que d’autres, cela fait partie de la vie d’un groupe. Mais ce que je souhaite c’est que le groupe vive, et que tout le monde trouve sa place ».

ARL FM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des