Eric Bédouet : « A partir du moment où on a plus de deux petits dans une équipe, on est en danger… »

bandicam 2018-10-04 23-32-17-701

 

Eric Bédouet est revenu sur les buts encaissés face à Copenhague, une défaite pour les Girondins de Bordeaux qui est surement la plus difficile à digérer depuis le début de saison. Pour illustration, les erreurs sur le second but danois…

« Je pense… On le voit, on a une équipe qui progresse, il y a des choses qui sont bien… On fait une erreur… Sur le second but, on fait une erreur, il n’y a rien à dire. On ne doit pas faire d’erreur comme ça à ce niveau-là. Il nous reste très peu de temps, on fait match nul, on ne doit pas faire ce type d’erreur. C’est un marquage qui est lâché, il n’y a pas de cadeau à ce niveau-là… En plus, le joueur qui rentre, on sait qu’il est gaucher… Là, on a été un peu justes quand même ».

 

Le coach des Girondins s’expliqua longuement sur la façon de défendre de son équipe, avec des joueurs qui défendent en zone, et d’autres en individuel. Et également sur le fait de ne pas forcément mettre de joueurs aux poteaux, sur les coups de pieds arrêtés.

« Cela dépend aussi des gardiens de but. Ce n’est pas une mode. Sur les coups de pieds arrêtés, ce qu’on souhaite, c’est de ne pas prendre de but. Et de plus en plus on marque sur les coups de pieds arrêtés… Pourquoi ? Parce que les joueurs sont très grands, très bons de la tête, sont athlétique… C’est pour ça que je disais à un moment qu’à partir du moment où on a plus que deux petits dans une équipe, on est en danger. Ca devient comme ça, c’est vraiment athlétique. Cela ne veut pas dire que les petits ne sont pas bons de la tête, mais il faut faire vraiment attention. Copenhague, ce sont des mecs qui sont à 1.85m, 1.90m, il y en avait pas mal, qui sont en plus bons de la tête… On voit aussi beaucoup d’équipes qui ne jouent qu’en zone. Moi, je ne suis pas pour ça. A partir du moment où on joue en zone, si on a une équipe en face qui prend de l’élan et qui est très bonne de la tête, ils ont l’avantage sur quelqu’un d’arrêté. Néanmoins, on fait des mixtes, avec deux ou trois joueurs en zone… Mais tout le monde essaye des choses, et tout le monde prend des buts ».

Retranscription Girondins4ever

Suivez la conférence de presse d’Éric Bedouet avant Bordeaux-Nantes (dimanche 7 octobre à 15h au Matmut ATLANTIQUE)

Publiée par FC Girondins de Bordeaux sur Vendredi 5 octobre 2018

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des