Jérôme Rothen : « J’étais fâché avec lui au début car c’était quelqu’un qui n’était pas assez respectueux des anciens »

Younousse Sankharé

Jérôme Rothen, qui a connu Younousse Sankharé à Paris, se souvient de son début de carrière et évoque ce qui lui manquait pour exprimer son potentiel.

« Je l’ai vu arriver et j’étais fâché avec lui au début car c’était quelqu’un qui n’était pas assez respectueux des anciens. Mais tu lui disais les choses car certains, dont je faisais partie, arrivaient à lui dire les choses, au début il se vexait et ensuite il se disait peut-être qu’ils me disent ça pour mon bien aussi. Après, il y a eu des choix de carrière, malheureusement pour lui. À Paris, ce n’était pas possible. Déjà parce que Paris le contexte était particulier à l’époque et il n’était pas encore à ce niveau-là pour être un titulaire au Paris Saint-Germain donc il est parti prêté comme beaucoup. Quand tu es prêté une année et que tu n’arrives pas à briller, il était parti au stade de Reims puis après autre part en France, il a essayé de se stabiliser. Le problème, c’est qu’à changer comme ça tous les ans de club, tu as du mal à te stabiliser et avec le comportement et la mentalité que Younousse a, il lui fallait un contexte particulier, où il y avait une vraie union avec l’entraineur. Je pense que Gourvennec, ça a été le seul à trouver les mots avec lui. Et comme par hasard, quand il a trouvé les mots… Ça reste un joueur… Il peut courir longtemps, il est puissant, il a un bon pied gauche. Le problème, c’est qu’il faut savoir lui dire les choses ».

 

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des