Eric Bédouet : « Même si ce sont de jeunes joueurs, il faut corriger ça, on est en professionnel et pas en amateur »

Eric Bédouet groupe

Eric Bédouet est revenu sur la première mi-temps des Girondins face à Copenhague, ainsi que sur le fait que Bordeaux ne commence pas forcément tambours battants ses rencontres.

« Tout le monde était d’accord avant le match pour l’emballer dès le début. On sait qu’il y a aussi des équipes qui nous ont pris à la gorge dès le départ parce qu’on joue, avec la Coupe d’Europe, tous les trois jours, et le départ est toujours difficile. Là, on voulait forcer dès le départ, mais ça ne se passe pas comme ça. Il y a en face onze joueurs qui ne sont pas du tout d’accord sur ça… Il y a donc un équilibre de forces qui se fait au tout début de match. C’est pour ça qu’on ne voit pas beaucoup de différences… Et petit à petit, on voit une équipe qui va baisser un tout petit peu de niveau et là, il faut vraiment mettre le doigt où ça fait mal. C’est ce qu’on a fait en seconde, a vraiment changé les choses, parce qu’eux étaient peut-être un peu moins bien. C’est comme ça que ça se passe. Tout le monde veut faire le maximum au départ, surtout chez nous. Nous, dès le départ, on veut faire le pressing, mais il y a des moments où ça ne se passe pas du tout comme ça ».

 

Cependant, l’entraineur « officiel » des Girondins est également revenu sur les erreurs, souvent de jeunesse, de l’équipe. Adressant également un message aux concernés, sans les nommer…

« Il faut continuer à leur faire confiance, là c’est bien, il n’y a rien à dire. Les fautes qu’il y a eu contre Copenhague, ça va se corriger, mais il faut que ça se corrige vite. Même si ce sont des joueurs très jeunes, il faut vite, vite, vite corriger ça.  On ne peut pas durer sinon… On est en professionnel et pas en amateur. Il faut vraiment changer les choses et se dire que dans tel type de situation, il y a des choses qu’on ne peut pas faire. C’est un métier d’être professionnel. On ne peut pas taper sur les joueurs en question parce que ce sont des très jeunes joueurs, et des joueurs talentueux, mais il faut aussi qu’ils comprennent qu’on n’est pas chez les jeunes ».

 

Retranscription Girondins4ever

Suivez la conférence de presse d’Éric Bedouet avant Bordeaux-Nantes (dimanche 7 octobre à 15h au Matmut ATLANTIQUE)

Publiée par FC Girondins de Bordeaux sur Vendredi 5 octobre 2018

1
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Denis Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Denis
Membre
Denis

mais de qui il parle dans les jeunes joueurs costil? lerager? sankharé? briand? poundjé? , alors là il met la pression sur koundé ! c’est pas lui qui a était mauvais mais plutôt eux les coach en ne changeant rien au système et en laissant briand continué poundjé sankharé qui a marché les 20 1ere minutes alors qu’on se faisait bousculé oui bousculé par l’adversaire qu’il a jugé trop dur en plus. Ben moi qui vous faisiez confiance je suis de plus en plus surpris par vos analyses d’après match Monsieur Eric Bédouet. De plus il reconnait que cornélius a… Read more »