Erik Bielderman : « Quand tu vois ce stade aux deux tiers vide, cette absence d’ambiance… J’ai du mal à m’exciter »

bandicam 2018-10-04 21-48-42-714

 

Erik Bielderman a commenté la prestation des Girondins de Bordeaux face à Copenhague. Pour le consultant, difficile de s’enthousiasmer pour ce match, dans un stade quasiment vide… « Se réveiller sur l’Europa Ligue avec Rennes et enchainer avec ce qu’on vient de voir, j’ai du mal… J’ai du mal parce que dans l’implication je n’ai pas vu grand-chose. Il y a un moment donné où le foot, c’est aussi un environnement, une atmosphère. Quand tu vois ce stade aux deux tiers vide, cette absence d’ambiance… J’ai du mal, à 19 heures, à m’exciter pour ce que je vois… Et c’est une chronique annoncée : tu pousses mais sans vraiment pousser… Tout est plus ou moins écrit. Ce pénalty, on en parlait en direct, on se disait en rigolant qu’il allait le mettre au-dessus. Tu as presque l’impression dans la manière dont les choses se passent que c’est écrit. On retrouve et on revit ces années où systématiquement on est ridicules dans ces premières phases. Tu le chroniques et tu en parles parce que c’est ton boulot, mais c’est énervant… […] Ce qui est terrible c’est que tu prends un but à la 40ème minute et en général ça casse les pattes. Et quand tu as la chance d’avoir un pénalty quelques minutes plus tard et que tu le rates, c’est quasiment comme si tu avais deux buts de retard. C’est deux coups derrière les oreilles ».

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des