Nicolas Savinaud : « Si j’avais été sans club et que, seul Bordeaux était venu me chercher… »

savinaud2

(Photo by Nigel French – EMPICS/PA Images via Getty Images)

 

Nicolas Savinaud est l’une des figures emblématiques du FC Nantes. Nous lui avant demandé, à l’approche de la prochaine rencontre aux Girondins de Bordeaux, si ça lui aurait plu de signer avec le club au scapulaire. Même s’il n’a jamais eu d’approches ‘officielles’, bien que certaines rumeurs expliquaient à une époque qu’il y eut des intérêts, le défenseur se serait plus vu, vis-à-vis des supporters, au FCGB plutôt qu’au Stade Rennais.

« Nantes, j’avais imaginé y rester toute ma carrière : cela n’a pas été possible. Aux Girondins, si cela avait été possible, peut-être que j’y serais allé. Mon but, c’était quand même de rester au FC Nantes le plus longtemps possible ! Il y a des clubs aussi comme Rennes, où pour un ancien nantais, c’est compliqué d’y aller. Bordeaux fait aussi partie des clubs avec lesquels le FC Nantes a de l’adversité, de la rivalité. Donc c’est parfois compliqué pour des nantais d’aller dans ces clubs-là, mais je n’avais pas de contre indication particulière par rapport à ça. Si j’avais été sans club et que, seul Bordeaux était venu me chercher, à partir du moment où Nantes ne voulait plus de moi, j’estimais que j’avais le droit d’aller dans plusieurs clubs. Peut-être pas le Stade Rennais, mais un club comme Bordeaux, si vraiment ils me voulaient, cela aurait été difficile de refuser […] Je n’ai pas eu d’approche, directement, officiellement. J’ai entendu des choses, des fois, mais je n’ai jamais eu un appel, d’un coach, d’un directeur sportif ou d’un responsable du recrutement. Comme je disais à mon agent, à partir du moment où j’étais bien à Nantes, je ne cherchais pas à partir. Et je ne disais pas à mon agent, tous les ans, « appelle tel ou tel club ». Il était plutôt tranquille. À partir du moment où Nantes voulait me garder chaque année, je ne me posais pas la question de savoir si je voulais partir ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des