Christophe Dugarry : « Je le voyais toujours dans une espèce de guerre avec le mec… »

Francis Gillot et Christophe Dugarry

Christophe Dugarry, qui parlait à Francis Gillot sur le plateau d’RMC Sports, est revenu sur ses propos de l’époque envers l’ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux.

« On a eu des passes d’armes avec Francis. Je pense qu’il faut avoir une approche un peu plus positive, cool. Tous les entraîneurs travaillent, c’est leur rôle. La critique est subjective, elle ne veut pas dire grand-chose. La réalité c’est le résultat. Après il y a un ressenti, une allure, une tête, un délit de sale gueule… Il y a tellement de choses qui rentrent en ligne de compte, avec un Président, des joueurs, les agents, le public… […] Je n’ai pas souvenir d’avoir critiqué les résultats, mais quand Francis Gillot était en conférence de presse, qu’il était en fight avec certains journalistes, qu’il avait toujours la tête baissée, j’avais dit ‘il est dépressif ou quoi ?’. Chose qu’il avait très mal pris et je peux le comprendre. Mais il y a une chose que je n’arrivais pas à comprendre. En plus, les résultats étaient plutôt corrects avec Bordeaux, ça avait du sens… A un moment, on parle du langage corporel. Je ne comprenais pas la façon de parler aux journalistes… En fait, en conférence de presse, on parle aux supporters, aux joueurs, aux dirigeants… Et je le voyais toujours dans une espèce de guerre avec le mec… On ne sentait pas cette force […] Moi qui aimais ce club de Bordeaux, je le prenais un peu en pleine figure. Je me disais ‘ok le métier est difficile mais c’est quand même un beau métier, le club est sympa, on y vit bien, je me disais que le mec n’était pas heureux d’être là, je ne le sens pas battant et gagnant’. Et ce n’était pas le cas car j’ai parlé de Francis avec d’autres mecs que je connaissais, et ils me disaient que Francis était marrant, sympa. Mais à un moment, il faut aussi le montrer. Le langage du corps… Après, il ne faut pas trop en faire non plus, on est d’accord ».

RMC Sports

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des