Nicolas de Tavernost : « Les engagements pris, comme de financer le déficit d’exploitation s’il y en a un, nous a paru une garantie suffisante »

Nicolas de Tavernost

Le Président du Comité Directoire de M6, Nicolas de Tavernost, a expliqué pourquoi il avait accepté l’offre de reprise des Girondins de Bordeaux de la part de General American Capital Partners, et pas une autre.

« Nous avons eu de nombreuses propositions non finalisées. GACP, à l’inverse, est motivé. Ils ont joué cartes sur table. Ils ont dit qu’ils étaient là pour au minimum quatre ans ; c’est une opération pour laquelle ils veulent agir en tant que professionnels de l’entreprise. Ils sont intéressés par l’image de Bordeaux, ils ont étudié le club, ils nous ont présenté un business plan qui nous a paru sérieux. Il fallait bien à un moment se décider. Qu’il y ait une dette et un effet de levier de fonds importants, oui. Mais les engagements pris en contrepartie, notamment de financer, hors transferts, le déficit d’exploitation s’il y en a un, nous ont paru une garantie suffisante et nécessaire pour assurer le développement et la pérennité du club. Ils l’ont écrit et confirmé […] Celle-ci nous a semblé la plus professionnelle et celle qui pouvait aboutir le plus sûrement. On verra sur la durée si le choix a été le bon mais, encore une fois, nous nous sommes entourés de garanties de financement sur les années à venir, de garanties professionnelles ».

L’intégralité de l’interview ICI, dans Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des