Florian Brunet : « Strasbourg a connu la même chose en 2006, un fonds d’investissement. Ils ont mis 10ans à revenir… »

bandicam 2018-09-30 11-14-10-186

Plus que les Girondins, Bordeaux est aussi une ville ayant une culture foot, comme l’a expliqué Florian Brunet. Le responsable des Ultramarines explique que tout le monde aurait à perdre si le projet de GACP n’avait pas de bons résultats.

« La politique c’est la vie de la cité. La Gantoise, c’était une soirée extraordinaire, 35000 personnes ont passé une soirée merveilleuse. C’est quand même important de donner du bonheur à 35000 bordelais ! Il y a quelques années il y a eu Adieu Lescure. Adieu Lescure, c’est peut-être une des plus belles fêtes qu’ait connu Bordeaux depuis l’après-guerre, c’était extraordinaire. Le stade était rempli, on a fait la fête toute la nuit, on a eu un cortège de 10000 personnes. Bordeaux est une ville de foot, contrairement à ce que l’on peut croire. Bordeaux n’est pas une ville de rugby, elle est culturellement une ville de foot. Il y avait 100000 personnes aux Quinconces en 2009, Bordeaux était dehors en 95 quand on a battu Milan, au même titre que quand l’équipe de France gagne la Coupe du Monde. C’est vraiment culturel, cela fait partie du patrimoine. Vous allez dans n’importe quel endroit du monde, et vous demandez aux gens ce que représente Bordeaux. Evidemment, ils vont vous parler du vin, des monuments, de l’histoire, et donc des Girondins. Parce que les Girondins de Bordeaux, c’est le club de Zinedine Zidane, d’Alain Giresse, c’est un club mythique, et cela fait partie du patrimoine de la ville. C’est là où Alain Juppé a pris conscience de ça. Ce n’est pas simplement les 3.85 millions, c’est notre patrimoine à tous. Et en termes d’image, même pour la ville, ce serait dramatique que les Girondins finissent en Ligue 2. Depuis 15 ans, il y a eu des accidents industriels terribles. Strasbourg a connu la même chose en 2006, avec un fonds d’investissement. Ils ont mis dix ans à revenir. Ils ont connu la CFA2. Lens est toujours en Ligue 2, Nantes a mis des années à revenir. Bordeaux en Ligue 2… Si vous êtes 15èmes au mois de décembre et que vous jouez contre Guingamp ou je ne sais qui, il y a 8000 personnes au stade parce que le public bordelais est un public exigeant. Si demain on descend en Ligue 2, ce n’est pas le contexte 92, on ne sort pas de la gloire Bez… Ce ne sont pas les mêmes joueurs, la même ambiance… Il y a beaucoup moins de chances que si on descend en Ligue 2, on remonte instantanément. Avec plusieurs années en Ligue 2, on en fait quoi de ce stade ? Il faut toujours envisager le pire dans un moment aussi important ».

France 3 Aquitaine

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des