Eric Bédouet : « Il a su saisir sa chance, tant mieux pour lui et pour l’équipe. C’est lui qui est allé la chercher »

Otavio

 

Otavio, face à Reims, a enchaîné son troisième match en tant que titulaire au milieu de terrain. Eric Bédouet explique que le brésilien a su saisir sa chance. « Tout le monde nous a demandé s’il allait jouer. Il a su saisir sa chance, tant mieux pour lui et pour l’équipe. C’est lui qui est allé la chercher. Il a débuté sur un match mais il est allé la chercher. Ce n’est pas facile, car il y a du monde à ce poste-là, il y a des joueurs qui ont été utilisés autrement. Le groupe vit bien en ayant des changements comme ça, il faut que cela dure le plus longtemps possible ».

 

En tout cas, son retour coïncide avec le retour d’une bonne série dans les résultats… Pour Eric Bédouet« c’est petit à petit. Notre premier objectif était de se qualifier en Coupe d’Europe, c’était très compliqué de le faire. Dans ces objectifs, il y a deux matches de championnat qui nous ont gêné dans lesquels on a souffert et on n’a pas toujours été bien. En championnat, il fallait redresser la barre, ce que les joueurs ont fait. Ce n’est pas un changement d’un niveau nul à très bien . On n’était pas nuls, on se devait de faire notre boulot en Europe, et ce n’était pas simple. On va la jouer cette Coupe, on va la jouer, il ne faut pas penser qu’on va la jouer avec le frein. Je ne sais pas comment on va la terminer, pour l’instant, on est l’équipe la moins huppée du groupe. Les trois équipes sont premières, donc on n’est pas en favori, mais cela ne fait rien. Petit à petit, il fallait redresser des choses défensives. Quand on travaille sur le plan défensif, on perd un peu en offensif, c’est toujours comme ça. On ne s’inquiète pas pour ça. Il y a eu beaucoup de fautes de commises sur nos attaquants, je ne dis pas que l’arbitre n’a pas rempli son rôle. Mais il y a eu beaucoup de fautes, et à l’extérieur ce n’est pas facile. Si on veut faire quelque chose contre Copenhague, il faudra marquer. Pour bien faire, il faudrait le gagner ce match pour se relancer. Pour l’instant, on n’a perdu au Slavia, match nul dans l’autre, il n’y a rien de perdu. On n’est pas favori, il faut que l’on gagne chez nous. Il faut relativiser, on n’est pas les favoris ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des