Christophe Monzie : « Il y a la même faute que Pablo commise sur Yann Karamoh… C’est net aussi sur les images »

Yann Karamoh

Christophe Monzie est revenu sur le dernier match remporté par les Girondins, à savoir ce Guingamp-Bordeaux.

« A l’extérieur, c’est la première fois qu’ils empochent trois points. On attendait les Girondins au virage et ils n’ont pas raté cette première sortie. Les Girondins ont fait un match sérieux. Je ne suis cela dit pas tout à fait d’accord quand on dit que le score est flatteur parce qu’il m’a semblé qu’en seconde période, les Girondins ont quand même bien maitrisé leur sujet et que les occasions les plus nettes furent pour eux. En revanche, on peut être mené à la mi-temps parce que Bordeaux n’a pratiquement rien fait de bon. Et si Nolan Roux est un peu plus heureux sur cette erreur de Koundé… Mais je crois qu’il y a eu des faits de jeu importants dans cette rencontre. On a déjà marqué assez vite en seconde mi-temps et ça c’est important, on n’a pas eu le temps de douter. La titularisation d’Andreas Cornelius a été très positive sur ce match puisqu’il est impliqué sur deux des trois buts […] Il faut revenir aussi sur les circonstances de cette égalisation. Ce pénalty-là, il faut être un peu sérieux… Si on siffle une faute comme celle-là de Pablo, alors il faut siffler 15 pénaltys dans un match. Sur n’importe quel corner ou coup de pied arrêté, des contacts comme ça, quand on touche l’adversaire avec le bras, c’est quelque chose de tout à fait anodin. Siffler des pénaltys pour ça, ce n’est pas très sérieux. D’autant que trois minutes après sur un contre bordelais il y a la même faute qui est commise de Jérémy Sorbon sur Yann Karamoh… C’est net aussi sur les images, et là, il n’y a rien du tout. C’est un peu curieux… […] Andreas Cornelius a pesé sur la défense guingampaise. Yann Karamoh a eu du sang-froid et de la justesse technique pour marquer son but dans un angle très fermé. Il est vraiment allé se le gagner […] Nicolas De Préville, je suis bien content qu’il ait marqué, c’est un but qui va lui faire beaucoup de bien. Il y a longtemps que ça ne lui était pas arrivé. On sentait bien que ce garçon avait un petit peu perdu la confiance et là, c’est vraiment un but qui tombe à pic pour lui, et une victoire qui tombe à pic pour les Girondins. Si jamais on était rentrés bredouille, il y aurait peut-être le feu aujourd’hui à Bordeaux ».

ARL

Retranscription Girondins4ver

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des