Christophe Monzie : « Igor Lewczuk, je l’aime beaucoup, mais il y a deux buts pour lui, et Maxime Poundjé… »

Igor Lewczuk

Christophe Monzie est revenu longuement sur les trois buts encaissés par les Girondins de Bordeaux face à Nîmes à domicile. Comme tout le monde l’a vu, la défense bordelaise n’est pas au mieux depuis le début de saison, et Nîmes l’a confirmé.

« Il y a des garçons qui m’ont déçu face à Nîmes. Igor Lewczuk est un garçon que j’aime beaucoup et que j’apprécie dans la mentalité, mais encore une fois il a été catastrophique sur le premier but et le troisième, il y a deux buts pour lui. Maxime Poundjé cela fait quand même deux-trois fois… Il avait oublié le marquage à Rennes, et là il est encore à la ramasse sur l’égalisation de Baptiste Guillaume, où Igor Lewczuk trouve aussi le moyen d’être en retard. C’est lui qui couvre le hors-jeu au départ. Sur l’action qui résulte d’une des nombreuses passes en retrait improbables de Younousse Sankharé – même s’il a été dans certains bons coups avec cette déviation subtile pour Briand, et sur sa frappe enroulée pour la première frappe bordelaise du match – mais à côté de ça, dans la récupération, j’ai trouvé qu’il ralentissait le jeu. Il a aussi eu des choix maladroits, des passes en retrait particulièrement malvenues et l’une d’entre elles a amené cette égalisation de Baptiste Guillaume qui trouve le moyen de reprendre deux mètres à Igor Lewczuk alors qu’au départ c’est le polonais qui couvre le hors-jeu. Cela veut dire que sur 15 mètres, Baptiste Guillaume lui a mis quatre mètres dans la vue. Ce n’est pas tolérable. Même si Maxime Poundjé est aussi à la ramasse au niveau du marquage sur Bozok… Le deuxième but, on dit que Palencia n’a pas à faire cette faute, effectivement. Mais c’est un ballon qui traine devant la surface depuis au moins 15 secondes, un ballon qui doit être jeté très loin devant. Lerager se jette, et personne ne vient aider le danois dans son effort, ce qui oblige Sergi Palencia à faire la faute, grossière, peut-être […] Beaucoup de personnes ont épilogué aussi sur le but encaissé par Benoit Costil. Il avait pris, c’est vrai, le même but l’année dernière à Lyon, où il était aussi très loin de son poteau droit. C’est un peu le même but… […] Quant au troisième, alors que Bordeaux pensait avoir fait le plus dur, la grosse erreur aura été à 3-2 de reculer, d’arrêter de jouer. Ce n’est quand même pas un hasard si les Girondins ont marqué deux buts en deux minutes, le seul moment du match où ils ont fait le pressing sur les gardois, en les empêchant de monter. Ça aurait dû, quand même, nous éclairer notre lanterne. Il restait beaucoup trop de temps pour s’arrêter de jouer, 32 minutes, ce n’était pas la bonne attitude à avoir ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

1
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Azimat Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Azimat
Membre
Azimat

Ce polonais n a pas sa place dans l’équipe