Naïm Sliti : « À partir du moment où un coach ne m’appelle pas, c’est qu’il ne me souhaite pas »

Naïm Sliti

Annoncé partant et particulièrement à plusieurs reprises vers les Girondins de Bordeaux cet été, Naïm Sliti s’est livré au Bien Public sur ce mercato estival, qui l’a finalement vu rester à Dijon. « Si j’avais eu une offre d’un club supérieur au DFCO, je serais parti. Ça n’a pas été le cas. Au final, je suis très heureux de rester, on réalise un très bon début de saison. À partir du moment où un coach ne m’appelle pas, c’est qu’il ne me souhaite pas au sein de son effectif (Bordeaux était intéressé par le joueur, ndlr). Je n’ai donc pas eu de touches. Le club qui m’a voulu le plus, c’est Dijon. Dans le foot, tout peut aller très vite. Mais il aurait fallu une grosse offre pour me faire réfléchir […] Si j’avais eu l’opportunité de jouer l’Europe, je serais parti. Ça n’a pas été le cas ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des