Nîmes Médiasport : « Nîmes est une équipe qui joue avec la ‘grinta’, sans prendre la grosse tête » (première partie)

Nouveau format sur Girondins4Ever. Après avoir interviewé des « comptes fans » pour avoir un avis sur un joueur, nous avons décidé de rééditer l’expérience pour les futurs adversaires des Girondins. Pour ce premier opus, voici l’avis d’un site spécialisé sur le promu nîmois, qui a débuté son sujet sur les qualités actuelles de son équipe. « À première vue je dirais que le Nîmes Olympique édition 2018/2019 est une équipe assez homogène et que ce qui fait sa force, c’est son caractère si particulier. La preuve, on a vu Bobichon marquer contre le PSG et Ripart contre l’OM . Mais en ayant une vision moins chauvine, plus ‘footballistiquement’ correcte, je pense que nous avons quelques joueurs qui ont le potentiel sur le papier pour déranger les grosses écuries de Ligue 1. Je pense en premier lieu à Téji Savanier, le maître du jeu Nîmois, malheureusement (ou heureusement pour vous), il sera suspendu contre Bordeaux. Hors de ça, nous avons le serial buteur Umut Bozok (24 buts en Ligue 2 la saison passée), mais il semble écarté par Bernard Blaquart au profit de Guillaume. Je pense ensuite à Sada ‘El Crackito’ Thioub, capable de traverser le terrain et de mettre en danger quiconque se mettra au milieu de son chemin, il en est déjà à 2 buts et 2 passes décisives. Pour finir, Renaud Ripart (2 buts), qui représente magnifiquement les valeurs du NO sur le terrain est à prendre au sérieux. Défensivement, le petit Sofiane Alakouch est à surveiller tout comme Anthony Briançon. Bref, une longue liste de joueurs ! ».

En termes de style de jeu, notre interlocuteur a aussi divulgué son analyse technique au sujet de son équipe. « Nîmes est une équipe qui joue avec la ‘grinta’. Sans prendre la grosse tête, je pense que c’est rare qu’un promu aie les c*uilles (excusez-moi du terme) de poser son jeu très ouvert au point d’aller croquer l’OM (3-1) et de mettre en difficulté le grand PSG (0-2 puis 2-2 avant de craquer 2-4). Sinon d’un œil neutre je pense que Nîmes est une équipe qui joue son jeu du début à la fin du match. On voit les joueurs libérés sur le terrain, un jeu assez simple, sans superflu, bref, un football agréable à regarder« .

Enfin, pour conclure sur cette première partie, le supporter a répondu à la fameuse question des points faibles/points faibles de son club. « À Nîmes on a un très bon gardien en la présence de Paul Bernardoni. Les chiffres ne parlent pas forcément (9 buts encaissés en 4 matchs), mais sans lui ça serait bien pire. Autre point fort, l’attaque (9 buts marqués en 4 matchs) qui peut faire mal à n’importe quelle équipe. Au niveau des points faibles, je dirais que défensivement c’est dur, mais en fait ça dépend des matchs. Si on compare la prestation contre l’OM (victoire 3-1) au coup de mou à Toulouse (défaite 1-0), on a l’impression d’avoir vu deux équipes différentes. On sent vraiment que cette saison ça va être dur pour nos adversaires de gagner aux Costières, mais on sait aussi qu’à l’extérieur Nîmes devra faire ses preuves ».

 

Merci à Luka de Nîmes Médiasport d’avoir répondu avec beaucoup de sympathie à nos questions. Bon match à vous !

 

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des