Gustavo Poyet : « Ce qui se passe dans ce club ? C’est amateur, amateur, vraiment amateur »

 

Suite à la victoire devant Mariupol à domicile, Gustavo Poyet a délivré une conférence de presse surréaliste devant les journalistes. La suite, on la connait. Une question arrive naturellement après ce coup d’éclat : Pourquoi ne pas avoir attendu plus longtemps. Le technicien uruguayen répond.

« Pourquoi je n’ai pas pris mon mal en patience ? Parce que le cas Laborde, c’était la dernière (qu’ils m’ont faite), je n’ai pas parlé encore de tout ce qui s’est passé avant. Ça c’est le problème… Les dirigeants bordelais peuvent parler derrière dans la presse… Sud Ouest, L’Equipe, n’importe quoi… Mais personne ne sait qui c’est le dirigeant bordelais qui m’a tué. A la fin juillet, le même jour, deux articles. Un dans Sud Ouest, un dans L’Equipe, avec des informations confidentielles. Il y a des gens qui m’ont savonné la planche, c’est ça le problème. Christophe Dugarry pourra vous dire, il connait bien le club… C’est un dirigeant bordelais, il faut demander aux journalistes qui c’est qui a parlé par derrière ! Est-ce que vous pouvez croire que le système de recrutement de Bordeaux m’a donné 30 joueurs et que je n’en ai pas pris un ?! (rires). Toma Basic n’est pas dans la liste UEFA… Ce n’était pas moi cette fois, parce que peut-être ils vont dire que c’était moi aussi… […] Moi je sais qui c’est. Ce sont des choses confidentielles et comme on est dans une situation vraiment compliquée – je ne sais pas ce qui va se passer avec des avocats au milieu – j’attends. Quand ce sera complètement fini, on pourra parler. Je n’ai rien signé encore avec eux, on verra après […] Ce qui se passe dans ce club ? C’est amateur, amateur, vraiment amateur. On dit que Gustavo a du caractère… ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des