Gustavo Poyet : « La liste était en ligne à 19 heures et le joueur était déjà parti… Deux fois j’ai dit non à un départ »

 

Élément déclencheur de sa mise à pied au poste de coach bordelais, Gustavo Poyet est revenu sur l’histoire du départ de Gaëtan Laborde vers Montpellier sans que personne le prévienne au préalable.

« Laborde, c’est la dernière chose… Je comprends qu’il y a beaucoup de problèmes, que la société a beaucoup changé, et des fois il faut laisser passer des choses… Mais moi, quand tu me touches personnellement – pas professionnellement parce que j’accepte toutes les critiques – ou que tu touches l’équipe, les joueurs… C’était vraiment un match important pour nous, et j’arrive à l’hôtel, et à 12h02, et le délégué vient dans ma chambre pour me dire que Gaëtan n’est pas là. Sa clé de sa chambre est restée à la réception. Qui a dit ça, que je savais qu’il allait partir ? Ça, c’est le problème qu’on a à Bordeaux. C’est un dirigeant bordelais qui a parlé, mais qui ? Mais qui a dit que je savais ? Stéphane Martin ne peut pas avoir dit ça, il ne peut pas montrer le texte à tous les joueurs… Il a essayé, mais même les joueurs lui ont dit non, il ne doit pas partir, et lui n’a rien montré de plus […] Deux fois j’ai dit non à un départ de Gaëtan Laborde, et il n’y a pas eu de réponse après les deux textos où j’ai dit non, et qu’il allait jouer le lendemain soir. Ça c’est la vérité. La femme de la presse qui n’était pas contente avec moi. Est-ce qu’elle a dit quelque chose parce que le joueur était dans le groupe de 18. La liste était en ligne à 19 heures et le joueur était déjà parti… Le délégué qui est venu dans ma chambre, il ne savait pas. Tous les joueurs ne savaient pas. Personne ne savait, seulement Stéphane Martin, peut-être ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des