Gustavo Poyet : « Je vais tout dire. Je vais peut-être faire une conférence de presse, tout le monde sera là »

L’entraineur des Girondins de Bordeaux, Gustavo Poyet, s’est exprimé des suites des déclarations de Gaëtan Laborde, qui confirment ses dires. L’uruguayen explique qu’il va attendre que la procédure avec le FCGB se termine, et qu’il va probablement faire une conférence de presse pour dire beaucoup de choses.

« En plus, si vous avez vu ce que Gaëtan Laborde a dit cette semaine là… Que moi je l’ai appelé à midi ? Qu’est-ce que vous voulez dire ? Je me suis fait un film ? Il était dans le groupe. La responsable de la presse, elle ne le savait pas. J’avais mis les 18 joueurs, le mercredi à 19h avant le match. Si elle savait, elle n’est pas professionnelle. Il y a deux solutions. Soit elle ne savait pas, soit elle n’est pas professionnelle. Le délégué, il est venu me voir à midi, il ne savait pas. Il est venu me voir à midi et deux minutes et m’a dit : « Gaëtan, il n’est pas ici ». J’ai pensé qu’il y avait eu un accident et il m’a dit que non, qu’il était à Montpellier. La réception de l’hôtel ne savait pas non plus puisque ses clés n’avaient pas été récupérées. Personne ne savait ou alors une personne. Je ne veux pas parler des choses avant la fin. Quand ce sera fini, je vais dire beaucoup de choses. Il y a beaucoup de choses à dire. Je n’ai pas parlé quand je suis parti de Grèce. Qu’est-ce qu’il reste ? L’opinion des autres. Ceux qui ont besoin de dire quelque chose pour convaincre les supporters […] Je vais tout dire. Je vais peut-être faire une conférence de presse, tout le monde sera là, c’est plus facile. Moi, j’ai décidé de vivre ma vie comme ça et je sais que ce n’est pas possible pour tout le monde. Je respecte tout le monde. Il y a des gens qui ont besoin de choses pour travailler, de leur famille. Ils n’ont pas tous la possibilité de parler comme je le fais. J’ai choisi cette manière de vivre. Beaucoup de monde m’a dit « mais pourquoi tu n’as pas attendu un mois, les Américains arrivent et tout va changer ». J’ai dit non, ce n’était pas possible de laisser passer ça. La prochaine chose, ça allait être quoi ? ».

L’interview ICI sur FootMercato

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des