Stéphane Martin : « Il n’y a pas eu besoin de le kidnapper au Brésil pour le convaincre de venir »

 

Le club a pris un risque en faisant revenir un ancien entraîneur. De son côté, Stéphane Martin trouve que c’est un risque plutôt mesuré, étant donné que Ricardo a réussi lors de son premier passage aux Girondins. « Il y a toujours les deux pendants dans les retours. D’ailleurs, il y a l’envie. Il n’y a pas eu besoin de le kidnapper au Brésil pour le convaincre de venir, alors qu’il avait quand même un bon job dans un grand club brésilien. L’envie de venir était très forte et je pense que c’est la base. Ensuite, il revient en étant parti sur un succès. Il n’est pas parti du club dans une situation d’échec, il a eu des résultats excellents et je pense qu’il a aussi contribué à planter les graines des succès qui ont suivi, avec l’arrivée de joueurs comme Fernando, Henrique, Wendel, que personne ne connaissait en Europe. Et je suis convaincu que la clé du succès c’est la bonne entente entre tout le monde, le respect, l’estime. A partir de là, quelle que soit l’organisation mise en place, le job de chacun, les chances de succès élevées. Après, cela reste l’incertitude du foot, on ne sait jamais ».

Retranscription Girondins4Ever

Suivez la présentation officielle de Ricardo

Publiée par FC Girondins de Bordeaux sur Jeudi 6 septembre 2018

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des