Pierre Dorian : « L’UNECATEF ne se rend pas compte qu’ils sont à côté de la plaque »

Alors que l’officialisation à été faîte concernant l’arrivée de Ricardo à la tête de l’équipe des Girondins -en tant officiellement que Manager-, Pierre Dorian s’est exprimé sur le cas du coach brésilien qui est empêché par l’UNECATEF de plusieurs tâches associées au poste d’entraineur. Le journaliste Français a voulu passer un coup de gueule en donnant son point de vue sur la décision qui a été prise sur les conditions de la venue du nouveau coach Brésilien.

« Ce coup de gueule c’est contre l’UNECATEF, qui s’oppose à l’arrivée de Ricardo à Bordeaux. Alors ils s’opposent pour le titre d’entraîneur, il sera donc manager, mais ça, c’est un arrangement avec la réalité car c’est bien lui qui entraînera Bordeaux, c’est le choix des Girondins. Alors la raison, elle est toute simple, il n’a pas le diplôme donc il ne peut pas être entraîneur, c’est logique, là dessus il n’y a aucun soucis. Je vais partir de là, c’est normal que l’UNECATEF mène ce combat puisque c’est son rôle, ce n’est pas vraiment sur le fond que ça me gêne, mais quand tu étudies le cas de Ricardo, quand tu vois le discours qui lui est tenu, ça me paraît grossier, même, limite irrespectueux. C’est le discours du Président de l’UNECATEF, Raymond Domenech, ça aurait été un autre président de l’UNECATEF, le discours aurait été le même, je ne vais pas tout vous lire parce que c’est très long mais il explique, que Ricardo aura le droit de s’asseoir sur le banc en tant que dirigeant, il n’aura pas le droit de se lever, il n’aura pas le droit d’avoir le moindre contact avec les arbitres, il ne pourra pas tenir les conférences de presse et puis, il nous explique, qu’il pourra diriger les entraînements la semaine au Haillan parce-que la notion d’exercice illégal de la profession d’entraîneur n’existe pas encore. Ricardo pourra diriger les entraînements, mais avec la présence d’Eric Bedouet, qui devra aussi être sur le banc à chaque match. Raymond Domenech, précise qu’ils pourront également faire constater une éventuelle irrégularité au règlement de la Ligue, et ce sera à la LFP de constater un manquement sanctionnable d’une amende de 25 000 euros. Donc, encore une fois sur le fond tout est normal, c’est leur rôle, mais je trouve juste hallucinant que l’on prenne cette position dogmatique et qu’on fasse fi de la réalité, qu’on se désintéresse totalement du cas particulier. Ce qui me dérange, c’est qu’on ait pris cette posture dans un bureau sans se souvenir que Ricardo, il entraîne depuis 22 ans, il a déjà entraîné Bordeaux, le PSG, Monaco. En 2011, Ricardo a été victime de deux AVC, le deuxième l’a envoyé dans un coma de 10 jours et 4 ans après il était sur un banc à Vasco de Gama. Si ça me touche plus particulièrement, ce n’est pas parce-que je l’ai apprécié en tant que joueur du PSG, mais c’est parce-qu’en 2014 il est venu dans nos studios, à Rio, pendant l’intégrale coupe du monde. Il est venu, et il était marqué physiquement. Il avait des séquelles de ses accidents cérébraux qui aujourd’hui, à priori, ont quasiment disparu, il a récupéré toutes ses capacités physiques. Cet homme c’est un exemple, c’était aussi un très grand joueur, un homme d’une grande humilité. Je crois que l’UNECATEF ne se rend pas compte qu’ils sont à côté de la plaque, ils auraient tout simplement pu dire que ‘ok, Ricardo n’a pas ses diplômes, et bien nous nous allons l’accompagner pour qu’il passe son diplôme dans la saison et puis nous on va tout faire pour que ça se passe bien’. Mais le pire, là où ils se trompent c’est qu’ils pensent défendre leur profession mais Ricardo est un entraîneur. Donc ne nous saoulez pas avec son diplôme, c’est un entraîneur, vous lui mettez des bâtons dans les roues et donc vous êtes à l’opposée de ce que devrait être votre rôle. »

Retranscription Girondins4Ever

RMC

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des