Eric Dagrant : « C’est comme si tu m’enfonçais un doigt dans le foie ou dans le ventre jusqu’à ce que ça me fasse mal… »

Dagrant Eric

Le « maître de cérémonie » des Girondins de Bordeaux, Eric Dagrant, a été questionné par notre site sur son plus mauvais souvenir dans sa fonction aux Girondins de Bordeaux. Et le « speaker » du Matmut Atlantique rapporte que s’il n’en a pas vraiment, il a souvent la déception « constater de voir, quand Bordeaux encaisse un but, des gens se lever parce qu’ils sont supporters de l’équipe adverse. Ça, ça me fait du mal. Oui, par exemple les matches face à Paris ou Marseille. Là, ça me fait du mal. Mais ça me fait vraiment du mal. Ça me blesse, ça me touche. C’est comme si tu m’enfonçais un doigt dans le foie ou dans le ventre jusqu’à ce que ça me fasse mal. Je respecte les équipes adverses et leurs supporters, mais par exemple, en Angleterre, tu ne peux pas supporter un club adverse si tu n’es pas dans la tribune prévue à cet effet. Je me rappelle d’avoir été à Anfield, avec les Girondins. Quand Henri Saivet marque le but, je me suis levé, et j’ai les stadiers qui sont venus me voir pour m’engueuler parce que je n’étais pas dans le parcage. C’était assez frustrant, mais je comprends cela, alors qu’en France… ».

Retrouvez l’intégralité de notre interview ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des