Aline Riera : « Il n’y a pas un nom qui va faire s’enflammer un peu le public… »

 

Aline Riera, ancienne footballeuse professionnelle, et maintenant consultante, a réagi après la défaite des Girondins de Bordeaux face au Stade Rennais (2-0). Elle a notamment trouvé que Rennes était très fort en première mi-temps et ensuite que l’intensité a un peu baissé du côté Bretons. Pour les Girondins de Bordeaux, elle trouve que c’est difficile depuis le début de la saison, et ça s’est confirmé face à Rennes.

« On a senti dans la même idée que du match de Marseille, que Rennes était très fort en première mi-temps, il y a eu beaucoup d’intensité physique, beaucoup de volonté de jeu. Après, c’est un peu difficile physiquement de tenir tout un match, on l’a senti sur la fin de première mi-temps, c’était dur. Mais ils étaient très bien en place, on voit que les joueurs adhèrent vraiment, ils se font plaisir, il y a beaucoup de volonté de jeu vers l’avant, de verticalité. On commence vraiment à voir cette patte, avec le recrutement qu’on connait […] Sur les prestations de Bordeaux depuis le début, et notamment celle face à Rennes, c’est difficile… On a du mal à savoir où il y a ce manque, et quand on voit les bancs de touche et les changements, il y a peu de prise de risques, c’est du poste pour poste… Ça n’amène pas quelque chose de plus, il n’y a pas un nom qui va faire s’enflammer un peu le public, ça manque de vitesse au milieu, c’est du train-train. On voit Jaroslav Plasil, pour qui j’ai beaucoup de respect, mais… ».

Infosport+

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des