Florian Brunet : « On demande à Alain Juppé de porter un œil objectif et impartial à ce dossier »

Florian Brunet est revenu sur l’action menée par les Ultramarines jeudi dernier, avant le match des Girondins de Bordeaux face à La Gantoise : « HandsOffFCGB »

« C’est de la colère, de l’inquiétude, on est dans notre rôle. Il y a plusieurs critères pour reprendre un club, qui n’est pas une entreprise comme une autre, et il ne nous apparait pas que les critères soient remplis. C’est pour ça qu’on demande à ce qu’Alain Juppé se saisisse du dossier,  on demande officiellement à la rencontrer courant septembre. On lui demande de porter un œil objectif et impartial à ce dossier. Tout d’abord en s’assurant que les fonds vont bien arriver, ce qui n’est pas complètement sûr. Deuxièmement que le paiement du loyer du stade se fasse correctement. Et troisièmement quelles sont les personnes porteuses de ce projet ?! Est-ce que ce sont des gens à qui on peut donner notre confiance, et est-ce que ces gens-là vont assurer la pérennité du club dans les prochaines années ? On a des doutes d’abord sur la réalité des fonds et ça, on va vite le savoir. On est très intéressés par le jugement d’Alain Juppé, par rapport à la partie du stade, et par rapport aux gens qui portent ce projet on a d’énormes réserves. Que cela soit sur le profil de King Street, qui est le vrai financeur de ce projet, sur le profil de Joe Da Grosa, et sur les profils des gens que l’on voit au Haillan depuis quelques semaines, qui ne nous inspirent absolument aucune confiance […] On prépare de grandes actions. Ce qu’on a vu, ce qu’on a constaté cet été, nous a extrêmement inquiété ».

TV7

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des