Paul Bernardoni : « Je n’ai pas été bon, et je pense qu’il y a eu des erreurs des deux cotés »

 

Dans J+1, Paul Bernardoni est revenu sur son transfert aux Girondins de Bordeaux, puis sur son prêt ensuite à Clermont. « Bordeaux, c’était un début compliqué. Je venais pour être numéro un, j’ai eu sept matches. Après, il faut dire ce qui est, je n’ai pas été bon. Je pense qu’il y a eu des erreurs des deux cotés. Je pense que je n’ai pas été mis dans les meilleurs conditions. Je n’ai pas fait les résultats qu’il fallait. Je pense que l’on attendait plus de moi, et moi aussi. Je vous avouerais que j’ai un peu été déçu de moi. Je n’ai pas lâché, j’ai eu un an et demi de saison blanche. Il fallait que je me relance. Je suis parti en prêt à Clermont en deuxième division. Cela s’est vraiment bien passé. Je suis arrivé dans un club familial. Je dois beaucoup à ce club. Même si je suis invité ici, même si je suis à Nîmes, c’est grâce à eux. J’ai rencontré de très belles personnes et j’en suis vraiment fier de ce choix. C’est un choix compliqué à prendre mais j’ai fais quelques sacrifices. Très sincèrement, je suis vraiment très heureux d’avoir fait ce choix là ».

 

Puis il revint sur ses difficultés à Bordeaux, notamment au niveau hors-football, en plus du reste. « C’était très dur. C’était la première fois que je partais de chez moi, même si je suis parti de chez mes parents à 13ans, mais ce n’était pas pareil. J’avais tous mes amis, c’était ma deuxième famille. En plus, je suis parti, je n’avais même pas le permis de conduire. J’étais vraiment un adolescent qui part du centre de formation. Je prenais le taxi, de temps en temps des mecs du vestiaire venaient me chercher. C’était assez compliqué. Ce sont des trucs bêtes, mais juste pour aller faire les courses. C’est embêtant, tu te retrouves dans le tram avec pleins de sacs… On travaille, on s’y fait, on se tais, et après ça paie ».

 

Lui qui a prolongé son contrat avec le FCGB, comment voit-ils son avenir ? « Ce que j’aimerais bien, c’est de me maintenir avec le Nîmes Olympique, faire une grosse saison, se qualifier et faire un bon championnat d’Europe avec les Espoirs. Après, on verra bien. Comme je le dis, moi je veux jouer. Je fais tout, à l’entrainement, en matches je fais le maximum à chaque fois. On verra ce qu’il se passera ».

 

Retranscription Girondins4Ever

Canal +

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des