Éric Bedouet : « C’est l’aspect psychologique et non physiologique qui est inquiétant chez certains joueurs »

 

Entraîneur intérimaire depuis quelques matches désormais, Eric Bédouet achève un long marathon de dix matches avec son équipe. Une longue série de rencontres qui touche forcément le physique ainsi que le mental de ses joueurs. « On n’a pratiquement pas eu de jour de repos depuis le début. Il faut bien terminer contre Rennes. Ensuite, il y aura sans doute une grosse coupure de deux fois trois jours pendant la trêve internationale, pour régénérer les joueurs. Dans ces cas-là, c’est l’aspect psychologique et non physiologique qui est inquiétant chez certains joueurs. D’autres vont pouvoir disputer des matches tous les trois jours. Ça ne va pas les gêner, car ce sont des monstres. Mais tout le monde n’est pas comme ça. Et ça s’apprend, en plus. Souvent, quand on jouait en Coupe d’Europe, surtout en Ligue des champions, on testait les joueurs régulièrement. À un moment donné, on avait l’impression qu’ils étaient complètement cuits et, en faisant les tests dans la foulée, on se rendait compte qu’ils étaient très bien sur le plan physique. Mais, psychologiquement, la tête était fatiguée, il y avait moins de concentration : le cerveau donnait un signal de fatigue à l’organisme. On va donc faire le plus intelligemment possible pour que tout le monde récupère pendant la trêve ».

 

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des