Eric Bedouet : « C’est un métier très particulier, mais c’est un métier qui est bien. Ca me plaît, bien sûr »

Eric Bedouet qui a assuré l’intérim après l’éviction de Gustavo Poyet du poste d’entraineur des Girondins de Bordeaux a donné son point de vue sur son rôle d’entraineur en tant qu’intérim. « C’est bien, c’est mon boulot aussi de rendre service au club. Cela fait un moment que j’y suis, c’est ma fonction aussi d’être entraineur. Ce sont des périodes qui sont un peu stressantes, mais je suis un peu plus expérimenté qu’il y a de nombreuses années, donc je prends ça bien, du bon côté. Je vis les choses bien […] Ce qui est embêtant, c’est quand on prépare un match et que cela ne se passe pas comme on veut. Souvent, ce sont des choses qu’on ne maitrise pas. Parfois c’est sur le terrain, parfois en dehors. On a eu une réaction avec un joueur… Plein de choses comme ça. On sait qu’on a des problèmes, mais si on n’a que des problèmes, ça ne devient plus drôle… Il faut arriver à être serein, afin de faire ce métier dans les meilleures conditions possibles, et ce n’est pas simple ».

Il a montré qu’il avait les capacités pour diriger un groupe professionnel et qu’il réussissait à en tirer des résultats. Cependant il ne se met pas dans la tête de devenir absolument numéro 1. « On peut continuer, ce n’est pas le problème… Mais je n’en sais rien, sincèrement. Je prends les matches comme ça, je n’ai pas de projection à l’avenir. Je n’ai pas voulu faire ce métier-là quand je suis venu à Bordeaux, alors que c’était mon métier avant. Je prends plaisir à faire ça, il n’y a pas de problème, ça me plaît. L’entente avec les joueurs est bonne, mais on sait qu’à tout moment ça peut basculer de l’autre côté, je ne suis pas fou. Là ça va, on a de bons résultats, l’équipe est jeune, on travaille bien. C’est un métier très particulier, mais c’est un métier qui est bien. Ca me plaît, bien sûr ».

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des