Eric Bédouet : « Le premier intérim c’était épouvantable, je n’aurai pas voulu avoir mon nom inscrit comme entraineur qui fait descendre Bordeaux »

 

Éric Bédouet a réalisé son premier intérim dans des conditions difficiles puisque Bordeaux était sur le point de descendre en Ligue 2 et un bon résultat face à l’Olympique de Marseille était indispensable… Il s’en souvient encore. « Le premier intérim que j’ai fait, c’était épouvantable. J’étais dans le club depuis quelques années, ça se passait plutôt bien, et l’équipe a failli descendre en deuxième division. Je crois que pendant un petit moment, on y était même en seconde division. Ça a été très, très dur, psychologiquement. Mais ce n’était pas pour moi, mais pour le club. Je n’aurai pas voulu avoir mon nom inscrit comme entraineur, qui fait descendre Bordeaux en seconde division, ça m’aurait gêné. Ça m’aurait fait mal […] J’ai vieilli depuis ce temps-là donc ça va (rires). Au niveau de la pression, ce ne me gêne pas. On s’habitude, cela fait une quarantaine d’années que je suis dans le milieu, je connais quand même le milieu professionnel, je l’ai été. La pression, on maitrise. Ce qui est intéressant c’est de faire vivre à des joueurs une épopée comme celle-là. Si jamais on a le bonheur de passer, je ne manquerai pas de dire qu’on a commencé avec quelqu’un, et maintenant il faut finir ça par du positif. Si jamais on réussit ça, c’est déjà un beau challenge avec cette équipe. Même si c’est difficile et qu’il y aura des matches répétés tous les trois jours jusqu’en décembre ».

Retranscription Girondins4Ever

La conférence d’Eric Bedouet et Jimmy Briand avant Bordeaux – La Gantoise (jeudi 30/08 à 20h45)

Publiée par FC Girondins de Bordeaux sur Mercredi 29 août 2018

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des