Gilbert Brisbois : « Si l’argent était son moteur principal, il ne vient pas là, il reste à Sky… »

 

Quelques heures avant que Thierry Henry refuse le poste de coach chez les Girondins, le consultant Gilbert Brisbois a évoqué l’aspect salarial de ce dossier, ainsi que l’envie de l’actionnaire actuel, Nicolas de Tavernost, de le faire venir au club avant de quitter le poste. « Thierry Henry, pour être précis, le salaire négocié c’est 1.5 millions d’euros, c’est quand même trois fois moins que ce qu’il touchait par an comme consultant. Si l’argent était son moteur principal, il ne vient pas là, il reste à Sky. Cela fait 125000€ par mois, c’est dans la fourchette basse de ce que touchent les entraîneurs en L1 aujourd’hui, donc ce n’est pas du tout un problème de salaire […] Ce que fait Nicolas de Tavernost avec Thierry Henry, de le vouloir, cela me réconcilie presque avec lui. Il ne se déleste pas du club comme le dernier de leurs actifs, en disant ‘démerdez-vous !’. Il prévoit la suite… Il y avait des indiens qui voulaient acheter, plein de repreneurs… Il veut offrir un cadeau bonus aux supporters en amenant Thierry Henry ».

 

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des