Grégory Ascher : « Si on prend Ranieri ou Ricardo, et que vous avez payé votre abonnement, c’est sûr que vous n’allez pas voir 18 buts par match »

Avant que Thierry Henry ne dise non aux Girondins, Grégory Ascher était sceptique sur les chances de voir l’ancien Gunner s’engager avec les Girondins et ne comprenait pas vraiment l’hésitation. « Ca fait sixième au forceps, et il y avait tout pour que ça match bien. Je connais bien cette ville et ce club, il y avait une ambiance feutrée qui marchait bien avec Thierry Henry, en termes de personnalités il y avait une adéquation. Si ça ne se fait pas… Ce qui se passe entre Henry et les Girondins, ce n’était pas rien, ce n’était pas de la m***. C’était quasiment fait. Thierry Henry on lui a parlé d’une enveloppe de 80 millions d’euros sur trois ans, cela fait du 27 millions d’euros sur 3 ans. Si vous êtes Thierry Henry qui débute, vous vous dites que c’est un petit coup de fouet supplémentaire, ce n’est pas complètement dingue.  Le problème c’est qu’avec ça, vous faites un top joueur, et vous avez du mal à en faire par la suite. Mais ce n’est pas non plus rien, c’est ça qui m’étonne. Pour une équipe européenne, confirmée, avec un beau centre d’entrainement, un nouveau stade, un actionnaire américain… ».

Il a ensuite évoqué les possibles pistes étudiées ces derniers jours en cas d’échec du plan A. « Si on prend Ranieri ou Ricardo, et que vous avez payé votre abonnement, c’est sûr que vous n’allez pas voir 18 buts par match, mais quand même, Ricardo c’est une Coupe de la Ligue, etc ».

 

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des