Christophe Hutteau : « J’espère que Bordeaux va réussir très vite à faire le ménage et pouvoir avancer »

L’agent de joueurs Christophe Hutteau s’est exprimé sur la gestion du mercato estival qui a été très loin d’être irréprochable et qui est due, selon lui, à l’exigence des repreneurs américains qui ont émis leurs réserves comme ce fut le cas a priori dans le dossier Pedro.

 

« Bordeaux avait une stratégie avant qu’M6 ne décide de vendre le club à Joe DaGrosa qui représente lui-même deux fonds d’investissement. Des fonds d’investissements sérieux, qui gèrent des dizaines de milliards d’euros d’actifs, donc ce ne sont pas les fonds en eux-mêmes qui sont à montrer du doigt. Mais, comme tous fonds, ces gens s’entourent de spécialistes dans le domaine dans lesquels ils investissent. Là, à Bordeaux, ils investissement dans le football, donc ils se sont adjoints les services de spécialistes, ou pseudo-spécialistes du football. Résultat, la quasi-totalité des joueurs, que l’actuelle direction a voulu faire venir, n’est pas venue pour la raison que ce fameux conseil des sages s’est opposé. Ils ne se sont pas opposés à la venue de ces joueurs parce qu’il s’agissait de joueurs mauvais ou moyens, mais parce qu’ils étaient en difficulté pour pouvoir mettre leur grain de sel ou garnir leur porte-monnaie. Je sais que mes déclarations risquent de faire du bruit mais c’est la vérité. Dans le microcosme du football européen, tout le monde sait, les agents, que ces pseudo-spécialistes, contactent les agents des joueurs susceptibles de venir rejoindre Bordeaux, afin de prendre des commissions. Aujourd’hui, il y a une vraie instabilité et il me semble totalement injuste de jeter la pierre sur Nicolas de Tavernost, M6, ou encore sur Stéphane Martin. Ils sont dans une période de transition pour faire venir un joueur ou vendre un joueur, et ils sont obligés d’avoir l’accord des futurs propriétaires. Rien de plus classique, mais ce qui est plus anormal, c’est ce qui se passe dans la coulisse, ce qui explique tous ces atermoiements de l’équipe bordelaise. Ils sont sur Pedro, ce joueur brésilien qui vient d’être sélectionné en A au Brésil. Ils sont dessus depuis de nombreuses semaines. Aujourd’hui, le dossier n’a pas avancé, pourquoi ? Non pas parce que Bordeaux ne veut pas investir, mais tout simplement parce qu’ils n’ont pas l’accord de l’investisseur, pour faire une proposition qui devrait osciller entre 17 et 20 millions d’euros. Investir autant d’argent à Bordeaux, ça ne s’est jamais vu. Cela prouve bien qu’il y a de l’ambition, mais ils sont dans une situation où c’est très difficile de diriger le club. Je tiens ces informations non pas des dirigeants actuels sur le cas Pedro, mais du joueur lui-même. J’ai un de mes joueurs, dont je gère les intérêts, un gardien qui a joué à Fluminense avec Pedro, et ils sont très potes… Tout ça, je le tiens de l’intérieur. Mais c’est un problème, et j’espère que Bordeaux va réussir très vite à faire le ménage et pouvoir avancer ».

Eurosport

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des