Grégory Schneider : « Là, on a une légère impression de rétropédalage quand même… »

Grégory Schneider estime que le délai que s’accord Thierry Henry après la rencontre avec les repreneurs américains de GACP, ne va pas dans le même sens que l’accord qu’il avait donné plus tôt aux dirigeants bordelais. « Là, on une légère impression de rétropédalage quand même de la part de Thierry Henry, je ne sais pas à quoi c’est dû, mais je n’y vois pas l’enthousiasme… Est-ce qu’il négocie quelque chose, ou est-ce que le match lamentable de Bordeaux à La Gantoise l’a un peu freiné ? Il y a quelque chose qui ne va pas, ça se sent. On ne sent pas un espèce d’élan où ça ne s’arrête plus… Il y a l’accord de principe, et maintenant une réflexion de 48 heures… […] J’avais beaucoup de mal à l’imaginer prendre pied dans le métier d’entraineur, en France. Il y a quelque chose qui… Je le voyais vraiment commencer ce boulot en Angleterre. Après, il y a aussi une question d’opportunités, mais ça a été compliqué ici pour lui. Et la France lui a fait défaut quand il avait besoin de nous… Mais qu’est-ce qu’il y a dans sa tête par rapport à ça ? Et à Bordeaux c’est quand même un peu… ».

 

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des