Dave Appadoo : « Le projet de Bordeaux, c’est peut-être pour ça qu’il se donne 48 heures… »

Dave Appadoo est revenu sur les négociations entre les repreneurs américains et Thierry Henry, qui est pressenti pour prendre la place sur le banc bordelais, et qui a demandé un délai de réflexion de 48 heures pour s’exprimer sur le poste. « Ce qui est embêtant dans l’histoire c’est que tout à l’air réuni : l’opération séduction marche, les américains sont d’accord, et je n’avais pas de doute sur le fait que Thierry Henry pouvait les séduire par rapport à sa compétence, son passé, sa culture américaine aussi… Tout est fait, et là… Déjà, par principe en football, tant que ce n’est pas signé de manière claire et définitive, tout peut arriver. Entre parfois des accords qui sont plus que faits, d’un seul coup le type peut partir par la fenêtre… On a tout entendu dans le foot. Peut-être que ce qui se passe et le fait qu’Henry soit un peu prudent, c’est qu’il rencontre les futurs propriétaires, qui ne sont pas la direction actuelle. Là, on est quand même dans une situation cocasse, à savoir qu’il rencontre les patrons de ‘peut-être dans un mois’. Ils prendront le contrôle et mettront les moyens vraisemblablement pour le mercato de l’été prochain. Et il veut vraiment faire l’état des lieux, vraiment mesurer tout ça. Thierry Henry est quelqu’un de prudent, donc il réfléchit […] J’imagine que Thierry Henry, pour débuter sa carrière, il a envie de débuter dans quelque chose qui ressemble à un projet. Quel est le projet de Bordeaux, c’est de ça dont ils ont discuté, et c’est peut-être pour ça qu’il se donne 48heures. Moi, j’ai envie de me dire que c’est plus une histoire de timing pour qu’au niveau de l’annonce, cela corresponde à un moment où il aura un peu de temps pour travailler, qu’il ne soit pas tout de suite dans un match où il va être jugé sur pièce ».

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des