Nabil Djellit : « Bordeaux est un grand nom du football français, mais aujourd’hui on a l’impression d’une coquille vide »

 

Nabil Djellit s’est exprimé sur le probable départ de Gustavo Poyet, qu’il n’estime pas forcément être le méchant de l’histoire récente des Girondins de Bordeaux. « La belle endormie, c’est bien que ce soit sorti un peu du château à Bordeaux, que ce ne soit plus… Je comprends que ça ne réponde pas aux codes de communication, qu’on ne doit pas défier l’institution mais quelque part, dire les choses, je trouve que c’est bien aussi. Gustavo Poyet a certainement sa part de responsabilités, je n’ai pas tous les tenants et les aboutissants, mais je pense qu’il n’y a ni gentils, ni méchants dans cette histoire. Si Poyet a disjoncté, il doit avoir des raisons. A mon avis, il ne savait pas du tout où ça allait… Aujourd’hui, c’est quoi l’ambition de Bordeaux ? Ca vise quoi ? C’est quoi le projet ? Ça, ce sont de vraies questions. Bordeaux est un grand nom du football français, mais aujourd’hui on a l’impression d’une coquille vide ».

 

Quant au nouvel entraineur ? « Je pense que les américains sont quand même en coulisses, sauf s’ils nous font une Kachkar mais ça on ne peut pas le savoir. Mais je pense qu’il faut qu’ils tapent fort avec un contre-feu médiatique, avec un grand nom. S’il faut aller chercher Ranieri, il faut y aller. S’il faut essayer de convaincre Thierry Henry il faut mettre le paquet. Mais c’est un club qui a besoin de légitimité et de retrouver de la stabilité, tout simplement ».

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des