Lionel Charbonnier : « Je pense qu’on s’est un peu précipité du côté des dirigeants… »

Bordeaux’s president Stephane Martin walks on the pitch before the French L1 football match Toulouse vs Bordeaux at the Municipal Stadium in Toulouse, southern France on August 19, 2018. / AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

Lionel Charbonnier s’est exprimé à la fin de la rencontre et de la défaite des Girondins de Bordeaux au Stadium (2-1), sur l’éviction de Gustavo Poyet et les propos d’Eric Bédouet sur le coach uruguayen« Je suis d’accord avec Bédouet. Je pense qu’il y a eu plus une mauvaise interprétation par rapport à quelqu’un qui maîtrise le français mais pas si bien que ça. Je pense qu’on s’est un peu précipité du côté des dirigeants. Il n’y avait pas le feu pour prendre cette décision tout de suite et surtout pas dans la situation où étaient les bordelais au niveau technique sur le terrain, dans la période où ils étaient avec une qualif importante. Ils venaient de prendre un revers qui avait fait mal. Pour moi il y a de la prise de position. Ça n’engage que moi mais elle n’avait pas lieu d’être et il fallait attendre encore ».

 

Le Champion du monde revint aussi sur les propos de Benoit Costil qui assurait qu’il n’y a pas de crise. « J’adore Benoit mais quand tu fais un match contre le TFC et que ton propre entraîneur n’est pas là c’est quand même qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Sans prendre de position d’un côté ou d’un autre, il y a quelque chose qui ne va pas. Même quand tu entends les supporters, ils ne sont pas dupes, ils le savent. Le semaine dernière, on n’arrêtait pas d’en parler. Je disais qu’il allait nous exploser à la gueule Poyet. C’est sûr et ça se sent. Et voilà ça se sentait venir. C’était gros comme une maison. Pour moi, il y a une petite crise qui est due à la prise de position des dirigeants au moment de la sortie de Poyet. Il n’y aurait pas eu de crise s’ils n’avaient pas bougés ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des