Lukas Lerager : « Je voulais l’accueillir chaleureusement, que ni lui ni Toma ne se sentent à l’écart à cause de la langue »

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des