Ali Benarbia : « Je pense qu’il était au courant et qu’il a donné son feu vert pour qu’il puisse partir »

 

Ali Benarbia a donné son avis par rapport au coup de gueule de Gustavo Poyet après le match contre Mariupol (2-1) jeudi soir. L’ancien international Algérien donne tort à l’Uruguayen et ajoute même que pour lui, Gustavo Poyet aurait même donné son feu vert pour la vente de Gaëtan Laborde.

« Je pense qu’il était au courant et qu’il a donné son feu vert pour qu’il puisse partir. Maintenant, bien sûr qu’un entraîneur, qu’est-ce qu’il préfère ? Ce qui l’arrange. Trouvez-moi un attaquant et vendez le. Le problème c’est que les achats et les ventes ça ne se fait pas comme ça. Si d’un coup Montpellier veut l’acheter maintenant, étant donné qu’il a donné son feu vert, ils ont accepté vite l’argent pour que ça se fasse. Ils ne vont pas attendre de trouver quelqu’un et le joueur non plus. Donc étant donné qu’il a donné son feu vert, ça veut dire qu’il ne comptait pas autant que ça sur Laborde. Après Poyet s’il veut tout avoir en même temps, garder un Laborde en attendant de trouver un joueur et après dire ‘c’est bon, vous pouvez vous en séparer’, le club ne réagit pas comme ça. Et il le sait comment ça se passe. C’est bizarre. Il a fait ça pour juste dire, comme beaucoup d’entraîneurs, ‘si je n’ai pas des résultats, si vous ne me donnez pas ce que je veux, si vous ne passez pas par mon agent pour me trouver des joueurs ou que vous n’avez pas accepté, automatiquement je fous le bordel surtout quand je me qualifie, pas quand je perds’. C’est un coup de pression quand ça t’arrange. Est-ce qu’il n’est pas en contact directement avec les nouveaux actionnaires et il embrouille ceux-là ? […] Apparemment ils disent que les nouveaux actionnaires devraient garder Martin en tant que Président donc ça sera quand même Martin qui prendra des décisions avec les dirigeants. »

 

RMC

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des