François Manardo : « Je ne sais pas lequel, mais il doit y en avoir un qui est un sacré tordu dans cette affaire »

François Manardo pense qu’entre Stéphane Martin et Gustavo Poyet, il y en a un qui n’est pas franc sur la manière dont se sont passées les choses avec Gaëtan Laborde. « Je ne sais pas lequel, je ne pointerai personne du doigt puisque je ne sais pas lequel, mais il doit y en avoir un qui est un sacré tordu dans cette affaire. Je ne sais pas encore lequel, ça va se décanter. Entre Poyet, Martin, Christophe Hutteau qui est l’agent de Laborde qui s’est exprimé chez nous et j’ai bien aimé ce qu’il a expliqué… Gustavo Poyet dit ‘moi je n’ai pas été alerté, je fais le constat à 11h45 quand l’équipe se retrouve à l’hôtel que Gaëtan Laborde n’est pas présent’ et Christophe Hutteau qui est l’agent de Laborde explique très clairement, mais sans preuve, que compte-tenu de la rigueur et de l’honnêteté intellectuelle du Président bordelais, il ne peut pas songer une seule seconde que Martin n’a pas prévenu son coach la veille d’un match. Pas le jour du match, la veille du match que Gaëtan Laborde ne faisait plus partie de l’effectif bordelais. Il n’a pas la preuve de ça. Donc Martin, dans les éléments de la conférence de presse qu’on a montré, lui à cette question j’espère qu’on lui a posé, est-ce que oui ou non vous avez prévenu votre entraîneur que Gaëtan Laborde est parti ? Lui dit qu’il a prévenu son coach ? Donc, il y a un menteur ! Soit c’est Poyet, soit c’est Martin. C’est emmerdant, le Président et l’entraîneur… […] Les problèmes en coulisses ? Ça n’empêche pas de prendre une information partagée entre le Président des Girondins de Bordeaux et Christophe Hutteau l’agent de Gaëtan Laborde, de prendre cette information et de la transmettre. C’est un coup de fil, voir à minima un SMS… Mais bon quand même, un coup de fil, c’est le minimum entre un Président et son entraîneur pour lui dire ‘j’ai donné mon feu vert pour le départ de Gaëtan Laborde’. Et là Poyet, il peut péter un plomb au téléphone et pas en conférence de presse. Par rapport à la passation de pouvoir entre M6 et GACP, ce n’est pas une excuse ni une explication le contexte bordelais par rapport à cette espèce de psychodrame à la mord moi le nœud auquel on est en train d’assister du côté de Bordeaux ».

Quant au futur entraineur bordelais, il a du mal à voir Thierry Henry débarquer en Gironde. « Jamais de la vie. Tu n’as pas besoin d’être trop intelligent pour voir la situation depuis 24 heures aux Girondins de Bordeaux et les sorties médiatiques auxquelles on a tous assisté, avec lesquelles on a tous été un petit peu sidéré. Un type comme Thierry Henry pour venir mettre son doigt dans cet imbroglio et dans cette partie de poker menteur ? Il y a deux ou trois semaines ça parlait de 80 millions d’euros sur trois ans, ça n’a pas été démenti et on ne s’est pas trompé d’un zéro… Il  ne va pas aller loin ».

 

RMC

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des