Bertrand Desplat annonce une bataille juridique et allume Bordeaux

Photo FCGB

Le Président de l’En Avant Guingamp, Bertrand Desplat, s’est exprimé sur la signature de Jimmy Briand aux Girondins de Bordeaux… Oui, aujourd’hui, parce que visiblement nous n’avions pas assez d’actu et de soucis.

« Ma réponse va certainement vous décevoir mais pour moi aujourd’hui c’est de l’histoire ancienne. Et ça tombe bien parce qu’on a un numéro 23 aujourd’hui dans notre effectif qui s’appelle Ronny Rodelin et c’est la seule chose qui m’intéresse. Après pour le reste, il va y avoir évidemment une bataille juridique qui va s’engager parce qu’on ne peut pas imaginer – là je dépasse très largement le cadre qui est personnel envers ce joueur et le cadre de l’En Avant Guingamp – demain qu’un joueur qui est sous contrat avec un club, quelque soit les conditions, puisse se retrouver libre de s’engager avec un autre club. C’est pourtant ce qu’il s’est passé. C’est un imbroglio juridique et une somme de négligences qui ont pu avoir lieu des différents acteurs. On va faire la lumière sur tout ça mais en restant dans l’élégance qui est la nôtre. Le reste ne nous intéresse pas. La justice est un grand mot. On a un certain nombre d’organes qui existent à l’intérieur du football et ce sont vers ces premiers organes vers lesquels nous allons nous tourner, simplement pour que justice soit rendue et que ça puisse servir s’il y a des failles dans l’arsenal juridique qui protège les clubs. Il faudra faire en sorte que demain elle soit corrigée pour que l’ensemble du football français puisse bénéficier de cette protection. On sait qu’on a des modèles économiques de clubs en France qui reposent beaucoup sur les cessions de joueurs, là en l’occurrence on est la preuve vivante que certains joueurs sous certaines conditions peuvent se retrouver libres de s’engager alors qu’ils sont sous contrat. Bien entendu, il faut que tous on se dise que ce n’est plus possible à l’avenir. Ca sera pour l’ensemble de la protection du football français […] Ca jette une certaine suspicion sur les raisons réelles qui ont poussé le joueur à refuser cette proposition mais j’aimerais aussi dire que pour pouvoir faire un deal, le joueur a besoin aussi d’un club pour l’accueillir et je tenais à dire que certains de mes collègues ont eu l’élégance de ne pas aller dans le dossier en connaissant la situation et la faille juridique qui existait, ça n’a pas été le cas de tout le monde. Quand je vois aujourd’hui ce qu’il peut se passer dans des clubs du Sud-Ouest que vous connaissez bien coach (Courbis), je me dis qu’il n’y a jamais de hasard dans la vie. Quand on gère mal des dossiers, généralement on gère mal les autres ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des