Gustavo Poyet : « Je me fous des ‘dirigeants bordelais’ qui parlent par derrière, qui essayent de me tuer pour que je parte »

 

Gustavo Poyet en a vraisemblablement marre des « on dit » dans la presse, et plus spécifiquement des « dirigeants bordelais » non nommés dans les médias, qui parle sur lui. Toujours sur l’incompréhension du départ de Gaëtan Laborde, l’entraineur des Girondins de Bordeaux l’a fait savoir.

« Si j’aime envie de continuer ? Non, je n’aime pas ce qu’il se passe. C’est une honte d’avoir faire ça contre moi, les joueurs, et les supporters. Je ne peux pas accepter ça, alors j’ai besoin d’une explication du club, des propriétaires et du Président. Si on m’explique ça demain, on verra si je continue ou pas. Mais j’ai besoin d’une explication […] (journaliste : selon certaines informations vous avez été prévenu du départ de Gaëtan Laborde) Qui t’a dit ça ? Un dirigeant bordelais ? Si tu ne me parles pas, je ne te parle pas. Parce que je m’en fous des ‘dirigeants bordelais’ qui ont parlé avec vous. Ça c’est des conneries et vous n’avez pas ‘los corones ‘de dire la vérité. Personne ne m’a appelé. Moi, j’ai un texte que j’ai envoyé au club disant que Gaëtan Laborde ne parte pas jusqu’au moment de prendre un autre attaquant. Est-ce que j’ai besoin de te montrer ça ? Je te le dis là, pas par derrière. Tu n’as pas besoin de dire ‘quelqu’un du staff m’a dit’. Moi, je te le dis, moi. Personne ne m’a dit qu’il était parti jusqu’à aujourd’hui à l’hôtel. Je me fous des ‘dirigeants bordelais’ qui parlent par derrière, qui essayent de me tuer par derrière pour que je parte. Moi, je ne veux pas partir, c’est à eux de parler avec vous. Ça ne marche pas comme ça ! »

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des