Aurélien Tchouaméni : « Si j’étais parti cet été, il y aurait eu un sentiment d’inachevé… »

 

Récemment rassuré par son coach Gustavo Poyet et intégré dans le onze titulaire, Aurélien Tchouaméni vit un début de saison de rêve avec son club formateur. Il revient sur ce changement radical par rapport à l’an dernier, où il ne rentrait pas dans la rotation. « Ces mots ont compté parce que, je ne le cache pas, je me posais pas mal de questions. J’ai été sollicité par beaucoup de grands clubs qui ne comprenaient pas pourquoi je ne jouais pas plus. Ç’a été une discussion constructive. Il m’estimait déjà prêt à jouer l’an dernier mais il y a plein de circonstances qui ont fait que… Aujourd’hui, ça se passe bien. J’arrive à faire de bonnes perfs, à être décisif ».

Convoité par l’AC Milan ou encore la Juve, le jeune joueur issu du centre bordelais n’est pas en reste au niveau de ses prétendants. Une position pas évidente à vivre, pour son jeune âge. « Ça dépend de l’éducation. Avec mon père, on s’est posé autour d’une table, on a bien réfléchi et on a choisi la meilleure solution. Quand de grands clubs s’intéressent à vous, c’est flatteur. Mais j’ai fait quasiment toutes mes classes à Bordeaux. Je voulais prouver que je pouvais jouer ici, en équipe première. Si j’étais parti cet été, il y aurait eu un sentiment d’inachevé ».

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des