Stéphane Martin : « Il est tout à fait réaliste de viser la 5ème place »

 

Suite au transfert et à la présentation de la première recrue bordelaise, Samuel Kalu, le président Stéphane Martin est intervenu au sujet du mercato estival girondin et au sujet des potentiels mouvements à suivre. « Malcom manquera bien sûr, c’était notre meilleur joueur, même s’il a eu des creux. Bien sûr, aujourd’hui, il nous manque des joueurs. Mais si nous finalisons tous les recrutements dont nous avons envie, l’équipe ne sera pas mal du tout. Avec Samuel Kalu, les jeunes qui émergent, comme Youssouf et Tchouaméni, de nouveaux joueurs, il est tout à fait réaliste de viser la 5ème place que nous aurions atteinte haut la main l’an passé sans le gros trou d’air du milieu de saison. Aujourd’hui, il manque des joueurs, mais nous travaillons pour compléter l’équipe le plus vite possible […] Beaucoup de nos joueurs ont reçu des offres, tous ceux de la défense, mais nous n’avons ni l’envie ni l’obligation de vendre, nous avons d’ailleurs parfois fermé la porte. On ne peut pas exclure un départ en fonction des offres, mais si des joueurs de ce calibre partaient, ils seraient remplacés par des joueurs d’expérience, pas par des débutants. Et cela devient de moins en moins probable avec la fermeture du mercato le 9 en Angleterre, le 18 en Italie. On est plutôt maintenant sur le départ de joueurs voués à ne pas avoir de temps de jeu ».

 

Le peu de recrues interroge forcément sur la philosophie de recrutement du club, qui n’est apparemment pas dans un contexte d’attente. « Non, les arrivées ne se font pas en fonction des départs. Nous avons un peu trop de joueurs, nous devons en vendre. Et partir est dans l’intérêt même des joueurs sur lesquels nous ne comptons pas, mais les deux ne sont pas liés ».

L’intégralité de l’interview est à retrouver sur Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des