Lionel Charbonnier : « Gustavo Poyet qui est un petit peu impatient, et moi je le comprends, il tire la sirène d’alarme »

 

Consultant chez RMC Sport, l’ancien joueur Lionel Charbonnier a livré son point de vue sur la situation actuelle des Girondins, en balayant le match retour d’Europa League, jusqu’au rachat des américains.

« De la part du staff technique et des joueurs, oui, il y a une prise de conscience. On ne veut surtout pas revivre ce que Bordeaux a vécu l’an passé, c’était horrible toute cette saison. Je pense que cela a coûté la tête à Jocelyn Gourvennec. Bordeaux a été meurtri par cette élimination prématurée. Je suis persuadé que Gustavo Poyet et ses joueurs veulent faire quelque chose. Bien entendu que les américains veulent faire quelque chose avec cette Europa League. Il ne faut surtout pas mésestimer cette équipe lettone. Quand on est dirigeant, et il y a un fossé, on pense toujours qu’avec l’effectif que l’on a, on peut encore attendre, ou que ce ne sont que des lettons et on va les battre comme ça. C’est fini ! On l’a vu à la Coupe du Monde, Bordeaux l’a vu l’année dernière à son grand regret. Il n’y a plus de petites équipes. Il y a un retard et Gustavo Poyet voudrait avoir son effectif le plus rapidement possible. Malheureusement, le mercato n’avance pas à la décharge des dirigeants. Malheureusement, Bordeaux n’aura pas les premiers grands joueurs sur le marché. Il faudra attendre que les grands se disputent les grands joueurs et attendre que les seconds couteaux arrivent à Bordeaux. Cela retarde tout ça, d’où la colère de Gustavo Poyet qui est un petit peu impatient, et moi je le comprends. Il tire la sirène d’alarme. Il demande à travailler en coulisses aussi […] J’avais un bémol sur ce rachat. Les Girondins prendront une autre dimension, mais aussi une autre route par rapport à la politique technique, et commerciale ».

 

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des