Lionel Charbonnier : « S’ils pensent qu’ils se sont plantés avec Poyet, il fallait s’en débarrasser »

Lionel Charbonnier s’est exprimé sur les différences de point de vue entre les dirigeants des Girondins de Bordeaux et Gustavo Poyet, sur le recrutement. Pour le gardien Champion du Monde 1998, l’uruguayen devrait avoir les pleins pouvoir dans le recrutement.

« Je pense que quand tu fais confiance à un entraîneur, c’est l’entraîneur qui doit faire son recrutement. Il n’y a rien de plus compliqué, d’autant plus quand tu dois recomposer une équipe… Les dirigeants ne savent pas nécessairement vers quoi veut aller l’entraîneur. C’est comme si pour la Coupe du Monde tu avais notre Président, Noël Le Graët, qui aurait dit à Didier Deschamps : ‘tu vas prendre celui-là, pas celui-là, etc’. C’est exactement la même chose. C’est même encore pire parce que ‘DD’, il doit faire ça sur deux mois. Là, Gustavo Poyet, il va se les embourber sur quatre ans… Je comprends qu’un entraineur décide de tout un mercato, bien évidemment. Après, on lui donne des fourchettes de prix, et avec ça il doit savoir les mecs qu’il veut. Tout le monde doit s’imbriquer… S’ils pensent qu’ils se sont plantés avec Poyet, il fallait s’en débarrasser. A partir du moment où tu conserves l’entraineur, tu lui laisses les pleins pouvoirs. Mieux vaut qu’il meurt avec ses propres idées, parce qu’il n’y a rien de pire pour un entraineur que de mourir avec les idées de tes dirigeants. Ce que fait Gustavo Poyet, il le fait pour le club. Pourquoi les dirigeants connaitraient mieux la stratégie et le mode de management qu’un entraineur ? S’ils sont mieux placés pour le faire, qu’ils entrainent aussi ! ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des