Bastien Drut (économiste du sport) : « À Bordeaux, il n’y a pas de bénéfices depuis sept ans »

 

Suite à la vente des Girondins au fonds d’investissements américains GACP, il est naturel de dresser la comparaison avec la vente de l’OM, il y a deux ans. Et pour cause, le club marseillais avait été vendu 45 millions, contre quasiment 100 pour le club aquitain. La raison ? L’économiste Bastien Drut vous l’explique. « La valorisation d’une entreprise se fait en fonction des bénéfices. Mais pour un club de football, c’est plus compliqué . À Bordeaux, il n’y a pas de bénéfices depuis sept ans […] À l’époque du rachat de l’OM, on ne savait pas que les droits télé de la Ligue 1 seraient aussi importants, poursuit Bastien Drut. Là, le repreneur sait qu’à partir de 2020, les recettes seront mécaniquement bien plus élevées (726,5 M€ par an de 2016 à 2020 et 1,153 milliard d’euros à partir de 2020 pour quatre ans), donc il y a potentiellement une plus grande rentabilité, dans l’optique d’une revente ».

 

L’Equipe 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des