Pour Paul Bernardoni, Cédric Carrasso est un « grand gardien, et Benoit Costil « un super mec »

Benoit Costil et Paul Bernardoni

Paul Bernardoni est arrivé aux Girondins de Bordeaux, pour combler l’absence de Cédric Carrasso, blessé. Le portier prêté à Nîmes parle de sa relation avec « Carrass' », mais également de celle avec Benoit Costil, qu’il croisa une semaine à la reprise fin juin, au Haillan. « Il n’avait pas spécialement de rôle auprès de moi, non. Après, moi, quand je suis arrivé, lui, malheureusement, était blessé. Donc il n’était pas là au début puis, après, moi, je suis parti à l’Euro, et après c’était lui le numéro un. J’ai beaucoup de respect, parce que c’est un grand gardien, et il a fait de grandes choses aux Girondins de Bordeaux. On a été comme 2 gardiens qui travaillent ensemble. Cela a été très enrichissant d’être à ses côtés. On apprend de tout le monde comme avec Benoit Costil aujourd’hui. Même si je n’ai passé qu’une petite semaine avec lui, c’est toujours intéressant d’échanger avec des gardiens qui ont été internationaux, c’est vraiment très intéressant ».

Mais pour l’instant, vis-à-vis des Girondins, Benoit Costil est numéro 1, d’où le prêt de Paul à Nîmes. « En tout cas moi, de ce que j’ai vu pendant la semaine et demie, c’est vrai que c’est un SUPER mec. On allait manger au restaurant ensemble, c’est quelqu’un de très gentil. Puis moi, il fait partie des grands gardiens français, il faut être honnête. Il faut quand même respecter la personne ». Malgré tout, cela n’empêche pas de voir plus loin, et peut-être qu’un jour – d’où aussi la prolongation d’une saison par le FCGB – il deviendra à son tour numéro 1 aux Girondins. « Pourquoi pas ? Ce serait magnifique, évidemment. Mais on verra aussi, en fonction de ce que le club veut, et de ce que je veux aussi, si on est sur la même longueur d’onde. Moi je suis très heureux qu’ils me laissent encore l’opportunité de jouer, de progresser. Là aussi, on a le même objectif ».

L’intégralité de l’interview de Paul Bernardoni ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des