Marius Trésor : « Quand j’ai quitté la Guadeloupe, c’était sur un coup de tête parce que j’aurais dû faire un stage pour être moniteur d’éducation physique »

Marius Trésor

Marius Trésor

 

Marius Trésor a parlé de son rapport avec le football et son arrivée en Métropole, lui qui fut le premier antillais capitaine des Bleus.

« Dans ma famille, le sport c’était le vélo. Quand j’ai vu dans quel état revenait mon frère après une chute, j’ai trouvé que c’était trop dangereux pour moi. J’aimais bien être avec mes amis et le mieux c’était sur la plage de Sainte-Anne ou sur le terrain. On s’en donnait à cœur joie et quand on en avait marre, on piquait une tête dans la mer et c’était reparti. Quand j’ai quitté la Guadeloupe, c’était sur un coup de tête parce que normalement j’aurais dû faire un stage de deux ans pour être moniteur d’éducation physique, je n’aimais pas tellement et l’école et pour moi c’était retourner encore à l’école… Quand j’ai reçu une lettre d’Ajaccio me demandant si je voulais venir tenter ma chance dans le foot professionnel, je me suis dit pourquoi pas. Après une discussion, parce qu’à cette époque-là on était majeur à 21 ans – et je n’en avais que 19 – avec mon grand frère et ma mère, ils m’ont dit que c’était ma vie et que si j’avais envie de faire ça, il fallait que j’y aille ; Arrivé à Ajaccio pour jouer avant-centre, j’ai vite compris parce qu’au bout de deux mois je faisais mes débuts avec cette équipe comme défenseur central. Ça a été le départ d’une merveilleuse aventure. Jamais je n’aurais pensé devenir footballeur professionnel au départ mais une fois qu’on a mis le pied à l’étrier, c’est se donner à cœur joie, et c’est ce que j’ai toujours essayé de faire que ce soit à Ajaccio, Marseille, aux Girondins de Bordeaux, et en équipe de France […] Mes deux premières sélection en équipe de France c’était une fois à gauche pour remplacer un garçon qui a joué à Bordeaux, c’était le 4 décembre 1971. La seconde sélection c’était fin février en Roumanie où j’ai joué arrière droit. Je n’avais jamais joué ces postes-là mais pour moi le principal était de courir sur un terrain ».

Sud Ouest

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des